Forte activité sismique

Par Avec Le Nouvelliste


publiee le : 2017-06-21 13:29:53


Forte activité sismique

L’Unité Technique de Sismologie (UTS) a enregistré beaucoup d’activités sismiques ces derniers jours à travers le pays.  La terre a tremblé à Jérémie, Anse-à-Veau, l’Azile, Petit-Trou et Petite-Rivière-de-Nippes, Paillant, Fond-des-Nègres, Delmas et Pétion-Ville…

 

« Il était aux environs de 3 heures de l’après-midi ce mardi quand le complexe administratif de Jérémie dans lequel où l’on se trouvait se mettait à trembler. On a dû l’abandonner en catastrophe pour nous réfugier dans la rue… », explique au Nouvelliste Chery Marie Lise, membre de la Protection civile à Jérémie jointe par téléphone mardi soir. Les secousses, qui n’ont duré que quelques secondes, n’ont pas fait de dégâts sinon provoqué un vent de panique et d’anxiété dans cette commune qui n’arrive pas encore à se relever de l’ouragan Matthew, dit-elle au journal.

 

Le directeur général du Bureau des mines et de l’énergie confirme au Nouvelliste que la terre a effectivement tremblé mardi après-midi à Jérémie et dans plusieurs autres endroits du pays. « L’Unité Technique de Sismologie (UTS) du BME informe qu’un séisme de magnitude 4.5 sur l’échelle de Richter a été enregistré le mardi 20 juin 2017 à 03h01’17’’p.m. (heure locale). L’épicentre a été localisé en mer à 84 km au Nord de la ville de Jérémie, à 120 km au Nord-Ouest d’Anse-à-Veau et à 91 km au Sud-Ouest de Bombardopolis dans le département du Nord-Ouest », selon un communiqué du  Bureau des mines et de l’énergie.

 

L’ingénieur Claude Prepetit a fait savoir au journal que l’épicentre de ce séisme n’a été localisé sur aucune faille majeure connue en Haïti. « Cela veut dire qu’il y a une structure sismogène dans cette zone qui peut provoquer des tremblements de terre », affirme avec certitude M. Prepetit. La secousse, ajoute-t-il, a été largement ressentie dans le département des Nippes, notamment à Anse-à-Veau, l’Azile, Petit-Trou et Petite-Rivière-de-Nippes, Paillant et Fond-des-Nègres. 

 

« L’UTS confirme également qu’une faible secousse de magnitude comprise entre 2 et 3 a été ressentie à Anse-à-Veau le vendredi 16 juin écoulé vers les 10 heures du soir. D’autres petites secousses ont été ressenties au cours du week-end à Delmas et à Pétion-Ville », indique M. Prepetit.  

 

Il rappelle à tout un chacun que les séismes ne sont pas prédictibles et peuvent survenir à n’importe quel moment. « Par conséquent, face à la menace sismique, les actions de préparation restent et demeurent de rigueur : respect des normes de construction parasismique, apprentissage du comportement à tenir avant, pendant et après un séisme », exhorte-t-il. 

Ces secousses, selon l’ingénieur, montre que la plaque caribéenne est très active et l’énergie se libère de temps à autre. Il souligne que tout le territoire national est traversé par des failles. La faille de Léogâne qui a provoqué le puissant tremblement de terre du 12 janvier 2010 était inconnue jusqu’au moment du séisme, souligne-t-il. 

 

Aucun département du pays n’est à l’abri d’un tremblement de terre, affirme-t-il. « Se pare pou n pare ! », exhorte encore une fois l’ingénieur Claude Prepetit. 

À Jérémie où les secousses du séisme de magnitude 4.5 ont été fortement ressenties, Chéry Marie Lise n’est pas sûre que la Protection civile de Jérémie aurait les moyens nécessaires pour faire des interventions si les secousses avaient fait des dégâts. « L’ouragan Matthew nous avait déjà beaucoup affectée », rappelle-t-elle.

 

Robenson Geffrard source le nouvelliste


Commentaire :





Ecouter la radio Petit-Goavien



bios BIOS (Bloc D'innovateur Pour L'optimisation d'un Systeme)

Veuillez Nous Contacter pour toutes les services Informatique (Création de site internet, Création d'application bureautique et Mobile, Maintenance etc...)

Visiter Notre Site Web